Accueil Nature La montagne basque

PICTMONT

Nées de la rencontre des plaques téctoniques européennes et ibériques, les pyrénées forment la chaîne montagneuse du Pays Basque. La montagne basque, malgré une altitude relativement faible (entre 1000 et 2000 mètres) garde toute sa vigueur grâce, notamment à des dénivellations importantes entre les crètes et les vallées. Les différentes vallées qui composent la géographie du Pays Basque ont constitué pendant des siècles de véritables zones indépendantes, mettant en place un système économique basé sur le partage ou l'échange des ressources vitales.

IPARLA3Le pic d'Orhy

Du haut de ses 2017 mètres, il marque la limite naturelle entre la haute et la basse montagne. Il est situé dans la partie occidentale des pyrénées Basques, et à partir de lui, la montagne va en s'adoucissant, jusqu'à mourir dans l'océan.

Les crètes d'Iparla

Formées de 6 pics, dont le plus haut (l'Iparla) culmine à 1044 mètres, cette longue crète s'étire de Bidarray à Ispeguy et constitue une frontière entre la vallée du baztan et celle de Baïgorry. Les hautes falaises d'Iparla abritent de nombreux rapaces.

Larhune1La Rhune (Larrun)

Avec ses 900 mètres, il est le dernier massif pyrénéen avant l'océan atlantique. Reconnaissable à la flêche de l'émetteur qui le coiffe, on peut y admirer une splendide nécropole préhistorique, constituée de 8 cromelechs. On peut s'y rendre à pied ou par le célèbre "petit train de la Rhune". Au sommet, une table d'orientation permet de déchiffrer un superbe panorama.

La Rhune

kakuetaCanyons

Les gorges de Kakuetta et d'Holçarté offrent un panorama naturel spectaculaire.

Leurs parois atteignent par endroit des hauteurs de 200 à 300 mètres. Les deux parois des gorges d'Holçarté sont reliées par un pont suspendu d'une hauteur impressionnante de 180 mètres.

 

Pottok2Le pottok

Symbole de la faune du pays Basque, le pottok est un petit cheval trappu dont la morphologie s'est adaptée à la vie montagnarde. Vivant en semi liberté, il n'est pas rare de rencontrer un troupeau de pottoks au cours d'une promenades, mais leur méfiance naturelle rend difficile toute tentative d'approche.

 


Le vautour fauve

Célèbre résident des montagnes basques, le vautour fauve niche dans les falaises de grès de la vallée de la nive. D'une envergure pouvant atteindre 2,80 mètres, il représente l'un des plus grands rapaces du monde. Contempler un charnier de vautour est un spectacle très impressionnant.

Les arbres

Jusqu'à une altitude de 500 mètres, l'arbre dominant est le chêne.

Le chêne pédonculé (arbre central du paysage Basque) s'accomode d'endroits humides et peu ensoleillés. Le chêne tauzin, qui a pratiquement disparu, a besoin de plus d'ensoleillement.

Au dessus de 500 mètres, le hètre, plus exigeant quant à l'humidité de l'atmosphère, a subi de nombreuses coupes pour répondre aux besoins de construction de la marine. Les hétraies les plus importantes sont situées à Iraty, Saint-Engrâce, les Arbailles (en Soule) et Haira (en Basse-Navarre).

Panorama

Un des panoramas offert par la montagne basque...

A proximité d'Ostabat, sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, quelques sommets s'affichent dans le paysage.

panomont